top of page
  • christellefebvre2

Vous avez dit junk food ?

Avez-vous déjà souhaité un jour où vous pouvez manger absolument tout ce que vous voulez ? Eh bien, la journée mondiale de la malbouffe est dédiée aux aliments pour lesquels nous aimons grignoter.

Ce 21 juillet est un jour de bâfrerie, de trop gras, trop salé et trop sucré, de transgression, de plaisirs coupables sans la culpabilité. C’est la journée mondiale de la malbouffe (le "Junk food world day"). Le seul jour de l’année où l’on vous encourage à enchaîner double cheese, gâteaux apéritifs, chips, kebab, pizza, frites avec Mayo ou ketchup, milkshake, donuts, soda....


Entre les fast food et les plats préparés proposés en supermarchés, difficile de résister à la tentation.


Mais mal manger peut nous tuer !

L’alimentation est aujourd’hui la première cause de mortalité au monde, chaque année 11 millions de personnes meurent d’une mauvaise alimentation dans le monde (18,8 % des décès). C’est trois millions de plus que pour le tabac.


La malbouffe augmente la surcharge pondérale. D’ici 2030, le taux d’obésité à travers le monde devrait passé de 15,3 % à plus de 21 % selon les prévisions de l’OCDE.


Les conséquences de la malbouffe sur notre santé sont désastreuses :

  • Trop riche en graisse

  • Trop sucrée

  • Trop salée

  • Trop peu voire pas du tout de fibres

  • Trop peu de vitamines

  • Trop de produits chimiques


Pour lutter contre la malbouffe, le bon vouloir des industriels est rarement suffisant. Certains pays comme la France, le Portugal ou l’Afrique du Sud ont imposé une taxe sur les sodas. Mais la Norvège est allée plus loin : à deux reprises ces deux dernières années, le pays a relevé sa taxe sur le sucre, déjà taxé depuis 1922 : la consommation de sucre dans le pays est passée de 43 kg par personne et par an en 2000 à 24 kg en 2019.

Et la France invente le nutri-score … désormais, tous les produits issus de l’industrie agro-alimentaire devront afficher sur leur emballage une « note » établie sur des critères de santé. (A B C D E)


A quoi bon le nier : les aliments gras et ultra-transformés procurent une sensation de plaisir non négligeable à nos papilles. La malbouffe de temps en temps pour se faire plaisir, oui ! A condition de manger sainement le reste du temps.


Une assiette équilibrée doit être composée :

  • 1/3 de produits céréaliers (pain, riz, pâtes …)

  • 1/3 de légumes

  • 1/3 de viande, oeuf ou poisson

  • 1 portion de produit laitier

  • 1 portion de fruit, da saison et local de préférence !

Pour s’alimenter sainement, misez sur des fruits et légumes de préférence de saison et locaux et pour des aliments peu ou pas transformés. Une alimentation saine et équilibrée est bien plus bénéfique pour la santé mais aussi pour le porte-monnaie et pour la planète !






Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page