top of page
  • christellefebvre2

Chaque goutte compte !


Indispensable à la vie, l’eau est une ressource précieuse à ne surtout pas gaspiller.


Inestimable : sans eau, toute vie cesserait d’exister.



Elle recouvre 72 % de la surface du globe : mais l’eau douce ne représente que 2,8 % :

1/4 sont dans des réservoirs accessibles (lacs, rivières, nappes phréatiques …)

3/4 sont dans les glaces et neiges permanentes


Grâce au cycle de l’eau, cette ressource se renouvelle, mais le changement climatique et la consommation humaine s’accélérant, on pourrait finir par se retrouver à sec !


La journée mondiale de l’eau, aujourd'hui 22 mars 2022, célèbre l’eau et sensibilise à la situation des 2,2 milliards de personnes qui vivent sans accès à de l’eau salubre.


  • Aujourd’hui, 1 personne sur 3 n’a pas accès à de l’eau salubre.

  • D’ici à 2050, jusqu’à 5,7 milliards de personnes pourraient vivre dans des zones en pénurie d’eau au moins un mois par an.

  • Un système d’approvisionnement en eau et d’assainissement résistant au climat pourrait sauver la vie de plus de 360 000 nourrissons chaque année.

  • En limitant le réchauffement planétaire à 1,5 °C par rapport aux niveaux préindustriels, nous pourrions réduire jusqu’à 50 % le "stress hydrique" induit par le climat.

  • Les phénomènes météorologiques extrêmes ont causé plus de 90 % des catastrophes majeures au cours de la dernière décennie. lire notre article

  • D’ici à 2040, la demande mondiale d’énergie devrait augmenter de plus de 25 % et la demande d’eau devrait augmenter de plus de 50 %.


Entre 1920 et 2020 la population mondiale a été multipliée par 4 et la consommation d’eau par 6.

La moyenne mondiale de consommation d’eau par habitant est de 137 litre par jour en zone résidentielle :

600 litres / jour / habitant en Amérique du Nord et au Japon

250 à 300 litres / jour / habitant en Europe

10 à 20 litres / jour / habitant en Afrique subsaharienne


Un français consomment en moyenne 148 litres d’eau par jour soit 42 litres de plus qu’il y 40 ans et 120 litres de plus qu’au 18e siècle.



L’agriculture une activité avide d’eau : le défi de l’eau douce aujourd’hui est un défi agricole qui pose avant tout la question de nos régimes alimentaires.



Et la tendance devrait s’accroître dans les années à venir. Pour nourrir le monde en 2050, le FAO (Food and Agriculture Organization) estime qu’il faudrait prévoir :

1 milliards de tonnes de céréales supplémentaires

200 millions de tonnes de viandes supplémentaires


Sauf que produire :

1 kg de blé nécessite environ 600 litres d’eau

1 kg de boeuf nécessite de 550 à 700 litres d’eau

93 millions M3/an d’eau utilisés par l’industrie textile, en incluant la production de coton, soit 4 % des prélèvements d’eau potable, imputables à une seule plante qui représente 1/4 de la production textile : le coton

… une espèce végétale, gourmande en eau (plusieurs pays producteurs sont aussi parmi ceux en situation de stress hydrique ! Etats-Unis, Chine, Inde, Pakistan, Turquie …)

… cultivée à grand renfort de produits polluants aussi pour l’eau (200 000 tonnes de pesticides et 8 millions de tonnes de fertilisants utilisés annuellement pour sa culture) …


le pourcentage de la surface de la terre affectée par les sécheresses a été multiplié par 2 en 30 ans (entre 1970 et 2000).

Depuis les années 70, la mer morte a perdu 1/3 de sa superficie.


17 pays, soit 1/4 de la population mondiale, font face à une situation stress hydrique grave : - 500 m3 / personne


Les eaux souterraines fournissent près de la moitié de l’eau potable dans le monde, environ 40 % de l’eau destinée à l’agriculture irriguée et environ un tiers de l’eau nécessaire à l’industrie. Elles soutiennent les écosystèmes, maintiennent le débit de base des rivières et empêchent l’affaiblissement des sols et l’instruction de l’eau de mer.


L’eau est à la base de tout et notamment de l’alimentation. Sans eau, la végétation, les animaux et les êtres humains ne peuvent pas vivre.


Le réchauffement climatique rend l’eau encore plus importante comme ressource car elle n’est pas répartie de manière homogène sur les divers continents. Sa disparition dans certains endroits provoquera des morts, des exodes, des guerres … lire notre article


Y aura-t-il demain assez d’eau pour tous sur notre planète ?





Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page