top of page

Le bonnet d'âne !

La France creuse son retard dans le déploiement des énergies renouvelables électriques… le pays, qui a manqué en 2020 son objectif de consommation de 27 % d’électricité renouvelable, n’a pas réussi non plus en 2021


Heureusement le solaire photovoltaïque éclaircit ce bilan….


Le solaire a représenté plus de la moitié des nouvelles capacités raccordées, pour atteindre plus de 13,2 GW aujourd’hui disponibles.


L’éolien en revanche n’a gagné que 1 GW, un chiffre deux fois inférieur à ce qu’exigent les objectifs de la feuille de route énergétique de la France votée en 2020.


Dans l’éolien terrestre, les capacités totales installées s’élevaient à fin septembre à 18,544 GW. Le secteur, qui déplore notamment la lenteur de délivrance des autorisations, s’écarte ainsi de la trajectoire nécessaire quand son objectif est de 24,1 GW fin 2023 et de 33,2 GW fin 2028.


La situation n’est guère plus reluisante pour l’éolien offshore. Fin 2021, la puissance installée s’élevait à 263 MW. Pour atteindre ses objectifs, la France doit atteindre 2 400 MW en 2023. Bonne nouvelle, le premier parc marin du pays doit démarrer au printemps 2022, une filière qui accuse plus de 10 ans de retard à cause de nombreux recours judiciaires pour arrêter ces projets.


Sans le développement des énergies renouvelables, la France pourrait ne pas atteindre la neutralité carbone en 2050 ...





Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page