top of page

Et ... une de plus !!!


Les tarifs de l’électricité étaient gelés en France depuis le 1er février 2022, date à laquelle ils avaient augmenté de 4 %, en vertu du « bouclier tarifaire » annoncé en octobre 2021.


En 2021, le prix d’un KWh à 0,1740 € (pour un compteur de 6 KVA en option de base). Le prix de l’abonnement a aussi beaucoup augmenté, passant de 82 € par an en 2011 à 137 € en 2022.


Depuis mercredi 1er février, 20,54 millions de foyers et 1,45 million de professionnels sont concernés par une nouvelle hausse des tarifs.

Selon les calculs de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) l’augmentation aurait dû être de 99,22 %, mais elle est limitée à 15 % avec le bouclier. Elle est donc identique à celle du gaz le mois dernier mais, après un an sans augmentation, elle s’apparente à un nouveau coup dur pour le pouvoir d’achat des français.


La France n’est pas le seul pays concerné, car toute l’Europe est touchée en raison de la reprise de l’activité économique après la pandémie de Covid-19. La forte demande d’électricité liée au redémarrage de l’activité a entraîné une hausse des prix ces derniers mois. En ce qui concerne le gaz, la guerre en Ukraine débutée en février 2022 a accentué le déséquilibre entre l’offre et la demande, entraînant là aussi une hausse des prix.


Les nouveaux prix seront répercutés sur la facture chaque mois. Si vous ne souhaitez pas modifier vos mensualités, cette hausse fera l’objet d’une régularisation à la fin de l’année 2023.


Les français concernés par cette hausse des tarifs de l’électricité sont ceux ayant opté pour un contrat au tarif réglementé.

Attention aussi à l’option que vous avez choisie ! En fonction, la hausse peut être plus importante, ou plus faible et vous connaîtrez son montant qu’avec votre première facture.


Cette hausse de 15 % sera t'elle la seule de l’année 2023 ?

Transition Eco Conseil vous propose une solution :





Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page