top of page

Allons-nous revenir en 1973 ?


Se dirige t-on vers un choc pétrolier semblable à celui qu’ont connu les pays occidentaux en 1973 ?


Restriction sans précédent, pouvoir d’achat au plus mal …

Quels seraient l'impact sur notre quotidien ?


Rappel des faits : 1973, une crise mondiale de l’énergie débute suite à la dévalorisation du dollar, monnaie d’échange des produits pétroliers, l’abandon des accords financiers de Bretton-Woods, et à la guerre du Kippour qui sévit au Moyen-Orient. Les pays de l’OPEP déclarent un embargo. Entre octobre 1973 et janvier 1974, le prix du baril de pétrole a quadruplé, passant de 2,32$ à 9$.


Inflation record, baisse de la croissance … les effets de ce choc se feront sentir jusqu’en 1978, et il sera suivi par un deuxième épisode, en 1979. Des années sombres pour l’économie mondialisée, qui ont eu de sérieuses conséquences sur le pouvoir d’achat des ménages. Et qui ont amené les gouvernements de plusieurs pays occidentaux à prendre des mesures drastiques.


En France, notamment, de nombreuses décisions sont prises par les autorités de l’époque pour tenter de diminuer les effets de la crise, d’éviter la pénurie et de réaliser des économies d’énergie :

  • Arrêt de tous les programmes télévisés après 23 heures

  • Extinction des éclairages commerciaux et des monuments publics la nuit

  • La vitesse maximale est abaissée à 120 km/h sur les autoroutes et 90 km/h sur les routes nationales.

  • Un décret prévoit de plafonner le chauffage des habitations, bureaux et écoles à 20 degrés , du 15 octobre au 15 avril avril 1974.

  • Lorsqu’un logement est laissé vacant entre 24 et 48 heures, la température doit être abaissée à 16°, et à 8° si il est inoccupé pendant plus de 48h.

En France, dès 1973, plusieurs stations d’essence se retrouvent à sec, parfois pendant plusieurs jours d’affilée.

Au Royaume-Uni, un système de rationnement est mis en place.

Au Pays-Bas, ce sont des coupons d’essence individuels qui sont distribués aux automobilistes.


En Suisse et en Belgique, les voitures sont un temps interdites de circuler le dimanche.

En Belgique, les autorités locales décident de fermer les écoles le samedi matin, économisant ainsi trajets et électricité.

Au Royaume-uni, le chauffage est limité à 17° dans les bureaux et les commerces. Il est même interdit d’utiliser de l’électricité pour chauffer les restaurants.

Le gouvernement met en place des coupures d’électricité à heures fixes dans tous les foyer du pays.

Certaines mesures pourraient revenir au goût du jour …





Posts récents

Voir tout

Σχόλια


bottom of page